Mon tri à ses limites !

Mon tri à ses limites !

En référence aux « Faux Contacts » de Manu Thoreau

 

Bruxelles, les demandes actuelles

Actuellement, en région de Bruxelles-Capitale, les habitants sont supposés ( « supposés » car, à mon sens, certains quartiers y participent moins… ) trier leurs déchets. Donc, si on respecte ce qui est demandé, chaque ménage trie ses déchets : sacs jaunes ( papier, cartons ), sacs bleus ( conserves, plastique, … ), sacs verts ( déchets de jardin ) et sacs blancs ( le reste ). Sans oublier les bulles à verre ( où on trie aussi le verre « blanc » du verre « coloré » ).
Cela permet de favoriser le recyclage, objectif louable auquel je souscris.
N’oublions pas non plus que le Bruxellois, même s’il râle parfois ( « souvent », avez-vous dit ? ), se plie « volontiers » à ces directives.
Là où je commence à « tiquer », c’est que tout cela demande de l’organisation et surtout de la place. Ainsi, lorsqu’on habite dans un petit appartement, il n’est pas toujours aisé ( voire carrément possible ) de respecter ce mode de tri des déchets.
D’autant plus que, depuis deux ans, les sacs jaunes et bleus ne sont plus ramassés qu’une semaine sur deux. Si cela ne pose pas ( trop ) de problème pour le carton, les odeurs du sac bleu dans mon garage ne sont pas toujours très agréables…

Un nouveau sac

Nouveau gouvernement, nouveau ( nouvelle, en l’occurrence ) ministre, nouveauté…
Car un nouveau sac fera désormais son apparition : j’ai nommé le sac orange ( déchets organiques ). Donc, tout ménage bruxellois possèdera désormais, les tests ayant été positifs ( je ne sais pas pour vous, mais, moi, je constate que tous les tests des politiques sont toujours positifs… ), 6 poubelles différentes. Oui, 6 ( refaites le compte, on y est : blanc + orange + bleu + jaune + vert + verre = 6 ! ).
Et, pour accompagner le tout, un nouveau plan de ramassage est en place, offrant ( il me semble ) plus de difficultés : ainsi, les sacs blancs ne seraient plus ramassés qu’une seule fois par semaine au lieu de deux. J’imagine, en été, l’odeur de ces déchets dans ma maison. Parfum « Poubelle n°5 de Bruxelles »…

Mon tri à ses limites !

Si, une fois encore, je ne suis pas fondamentalement opposé à l’objectif « tri-recyclage », je m’inquiète ( m’insurge ) de la multiplication du triage qui devient ( à mon sens ) de moins en moins praticable, de moins en moins réalisable.
6 poubelles, c’est trop !
Sans oublier la piètre qualité des sacs ( j’imagine déjà les sacs oranges (déchets organiques) éventrés par les animaux (pensez, des restes de nourriture, c’est tellement bon…) ) qui permettront à Bruxelles de faire montre de saleté…
De quoi me freiner dans le tri de mes déchets…

Ce contenu a été publié dans Actualité, Humeurs, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Mon tri à ses limites !

  1. Canton dit :

    Tu ne râles que pour exprimer ton indignation. Tu peux en être fier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *