Je suis Charlie ( ou pas ) ?

C’est l’événement du moment. Ces derniers jours, tout le monde ( ou presque ) a entendu parler de ce qu’on pourrait qualifier de fusillade dans les locaux du journal français Charlie hebdo.

J’ai envie de brièvement ( parce que beaucoup de choses ont déjà été dites ) réagir.

Tout d’abord, je ne suis pas « Charlie ».
Horreur ? Crime odieux ? Soutien à ces « terroristes » ? Non.
Je ne suis pas « Charlie » tout simplement parce que je n’ai jamais lu « Charlie Hebdo« , je n’en ai d’ailleurs jamais vu. Tout au plus en avais-je entendu parlé lors de la fameuse affaire des caricatures.
Comment dès lors soutenir quelque chose qu’on ne connaît pas ? Cela me fait dès lors bien rire de voir tout ce monde qui est dans le même état de connaissance ( ou d’ignorance, c’est selon ) que moi.

Par contre, je suis attaché à la liberté d’expression.
Parce qu’il me semble important de pouvoir dire ce que l’on pense, sans en être empêché. Ainsi, « Charlie Hebdo« , avait ( et a toujours ) selon moi le droit, comme n’importe lequel d’entre nous, de s’exprimer. Après, à chacun de juger de ce qui est dit. Et à chacun de respecter les lois : si on dépasse les limites de ce qui est autorisé, rien n’empêche la Justice de faire son travail, non ?

En bref : Je ne suis pas Charlie, mais je suis pour la liberté d’expression.

Publié dans Actualité, Humeurs | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Quand des enfants de 2014 découvrent… le walkman

Ah, le Walkman… Quand j’étais petit, j’étais tellement content de pouvoir écouter de la musique ( sur cassette ), en vacances, dans la voiture… Must du must, les bandes de 2 fois 45 minutes…
Ah, tout ce temps passé à compiler des cassettes… Ce son si particulier, …

Avec les outils de nos jours ( lecteurs MP3, puis smartphones et autres ), on en a ( vite ) oublié ce avec quoi d’autres étaient ravis avant.

Preuve en est ces quelques images dans lesquelles des enfants de 2014 ( qui n’ont visiblement pas connu ça ) se découvrent le Walkman… Amusantes réactions face à ce qui leur semble dépassé. Moi, je m’amuse de les voir 😉

Allez, enfants de 2014… Pensez à la réaction de ceux de 2034… 😉

Publié dans Non classé | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Le temps des étrennes

« Bonjour, Madame, c’est vos poubelles ! On vient vous souhaiter la bonne année… »

Ah, le mois de décembre ( et début janvier ! )… Le temps de la magie de Noël et des traditionnels vœux… par carte, mails et doux coups de sonnette à nos portes.

Parce que chaque année, à la même période, les éboueurs prennent le temps ( ! ) de nous rendre une visite amicale ( ! ) pour nous présenter leurs bons vœux. Et, surtout, de venir chercher un joli billet ( en euros, évidemment ! ). Oui, parce que, dans le fond, nous ce n’est pas tant de « venir nous souhaiter la bonne année » qui les motive, mais bien de venir chercher leurs étrennes. Recevoir un quatorzième mois de salaire. Parce que oui, c’est bien de cela dont il s’agit.

Chaque année, donc, nous recevons un « gentil petit mot » dans notre boîte aux lettres ( avec la photo de nos équipes de ramassage. Cette année, c’est sur un fond de billets en euros ! ) avec leur photo ( des fois qu’on donnerait à quelqu’un d’autre… ). Et de les voir déambuler dans les rues, sonnant à toutes les portes plusieurs fois par semaine ( des fois qu’on les aurait ratés ), réclamant aux gens la p’tite dringuelle… Et la recevant !

Tiens, tout cela me donne une idée : « Bonsoir, Madame ! Je suis le professeur de Français de votre petit Kevin… Je viens vous souhaiter la bonne année… Non, je ne suis pas encore passé, cette année… Comment, le professeur de math est déjà venu ? Ah, mais ce n’est pas le même cours, vous savez… »
Ou une autre : « Bonjour Monsieur ! Je suis l’infirmière de votre maman ! Je passais juste vous souhaiter la bonne année… »

Bon, passons ces quelques traits d’humour… Je trouve cette pratique choquante et déplacée. Et j’encourage tous les lecteurs de ce billet de ne pas en donner…
En tous les cas, moi, comme les autres années… je ne donnerai rien.

Publié dans Humeurs | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Les profs au feu et l’école au milieu : Et après ?

Les Profs au Feu

Profs_Andriat_2013

C’est LE livre du moment. Frank Andriat publie en cette période de rentrée un pamphlet intitulé Les profs au feu et l’école au milieu.

Un ouvrage dont la presse parle, dont bon nombre d’enseignants parlent et commentent ( parfois sans l’avoir lu… ). Un livre dans lequel, en dix chapitres ( en « dix commandements cinglants et plein d’humour » ), il décrit une réalité vécue par bon nombre d’enseignants.

Suite au battage médiatique, j’ai pris la peine de l’acheter et de le lire. Force est de constater que ce que Frank Andriat rédige est un constat que je partage dans les grandes lignes et est le résultat de ce que j’entends dans les salles des profs que j’ai fréquentées. De discussions entre collègues. L’enseignement en Communauté française ( le terme officiel ) ne se porte pas au mieux, les réformes et directives indigestes venant d’en haut se multiplient… Le niveau d’exigence est en baisse… Et tant d’autres constats !

Une majorité de commentaires d’enseignants ( il suffit de parcourir les articles à ce sujet sur les sites de presse francophone, le site enseignons.be, … ) remercient l’auteur pour dire ce qu’ils auraient pu écrire et se reconnaissent dans le tableau dépeint. Moi aussi, je l’avoue.

Reste une question essentielle : et après ?
Oui, et après. Nous sommes majoritairement en accord avec le constat. Mais quelles solutions s’offrent à nous ? Que pouvons-nous faire ?

Je rêve personnellement que ce livre serve de base à une prise de conscience et un certain réveil de nous autres, enseignants. Pour que nous puissions nous réapproprier notre métier, forcer les changements qui sont nécessaires. Que nous n’en restions pas là…

Publié dans Enseignement | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Christophe Mae se pirate lui-même

Je ne suis pas un grand fan de Christophe Mae ( loin de là ), et j’ai toujours pensé qu’il restait dans le même style. Á me demander comment il peut aussi voir des fans, mais passons.

C’est en discutant avec ma soeur qu’elle m’a conseillé de faire un petit tour sur le net afin de trouver un quelconque humoriste qui démontrait que justement… ce sont toujours les mêmes accords qui reviennent…

Chose faite il y a quelques jours : je suis tombé sur cette partie d’un spectacle de Michael Gregorio, que je ne connais pas en l’occurrence.

Je vous laisse donc profiter de cette charmante vidéo :

Belle journée de travail, non ?

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Je veux surfer tranquille !

De nos jours, il est inconcevable de ne pas avoir un ordinateur. Il devient également indispensable de se relier aux autres, de se connecter au Web.

Il suffit actuellement d’acheter un ordinateur ( Windows est le plus courant ), de brancher le câble réseau sur la prise ad hoc et hop ! vous voilà relié au monde. A vous de profiter de tout ce que le Web peut vous offrir – du meilleur au pire.

Parce que ce simple branchement n’est pas si simple. On sait les machines vulnérables.

Dès la machine reliée, il vous faut vous protéger des virus, chevaux de Troie et autres joyeusetés qu’offre le Web. Tout en sachant qu’opter pour une protection gratuite ou payante, plus ou moins efficace, ne vous protègera pas à 100%.
Vous avez un mail ? Pas de souci, à un moment ou à un autre, votre boîte sera la cible de pirates.

Tout qui utilise Internet se voit ainsi confronté aux aléas de ce magnifique réseau : piratage, hameçonnage, mails indésirables, …

Mais nous n’avons rien demandé.
Je n’ai rien demandé, de tout cela. Tout ce que je veux, c’est pouvoir surfer tranquillement. Consulter sans risque un site, ma boîte mail. Ne plus être parano.

Je veux surfer tranquille !

Publié dans Généralités, Humeurs | Laisser un commentaire

Première version du site…

Ça y est…
Premier juin 2013, on le met en ligne. Enfin, « la » devrais-je plutôt dire.

Après quelques mois de travail, je propose enfin la « première » version du site dkreutz.be. Première parce que c’est la première faite de mes blanches mains. Sans module pré-installé.

Je sais que ce site n’est pas parfait. Qu’il y a moyen de faire ( bien ) mieux. Toutefois, je le trouve plutôt joli, simple, fonctionnel.

Quelques constats :

  • Faire un site à la main demande beaucoup de temps et de patience. Tester, essayer, retester, changer, vérifier, … A ceux qui croient que c’est facile, je réponds « Essayez ! ».
  • Sans module tout fait ( genre CMS, Joomla, … ), cela demande du temps mais on a ( plus ou moins pour les débutants dont je fais partie ) ce qu’on veut. Fierté aussi ! 😉
  • Sans grande connaissance, il est possible de réaliser un site. Pour cela, il suffit d’apprendre le langage HTML + CSS… Merci au Site du Zéro pour ses tutos en la matière.

Allez, je m’arrête là et vous laisse découvrir le bébé

Publié dans dkreutz.be | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Collège Boy

« College Boy », le nouveau clip ultraviolent d’Indochine, fait polémique

Indochine sort un clip violent « College Boy » pour dénoncer la violence à l’école

Depuis sa sortie, le clip d’Indochine fait les titres de la presse. Certains le trouvent choquant, trop violent, … On parle de censure, d’avertissement, d’apologie de la violence, …

Au delà du débat, quelques ( rapides ) réflexions me viennent à l’esprit.

Tout d’abord, ce clip se veut éducatif, a pour vocation de faire réfléchir. A tout le moins, il aura fait parler de lui. C’est déjà ça.

Ensuite, permettez-moi de penser que la société accepte pas mal de choses actuellement sans broncher ( regardez un peu certains clips à la morale douteuse, mettant en scène des filles peu habillées, qui ne déclenchent pas tant de réactions ). Mais si Indochine souhaite dénoncer la violence, là…

Enfin, en regardant le clip, ce qui me frappe ( bravo au réalisateur ), ce sont les bandeaux sur les yeux à de nombreuses reprises. L’acceptation de cette violence par tous. Chacun sait, mais continue, comme si de rien n’était.Avec en point d’orge ces élèves aux yeux bandés qui filment une scène avec leur GSM ( vers les 4 minutes… ).

Rien ne m’empêchera de faire de nombreux liens avec la réalité…

 

Voici pour terminer le fameux clip en question :

Publié dans Généralités, Humeurs | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

« Chers parents d’élèves, vous nous emmerdez »

La magie d’Internet et des réseaux sociaux m’a fait tomber sur un témoignage. Même s’il est français, il est transposable à notre réalité belge…

Plutôt que de faire un copier-coller de ce dernier, en voici le lien :

http://www.rue89.com/2013/05/06/chers-parents-deleves-emmerdez-242098

 N’hésitez pas à dire ce que vous en pensez… 😉

Publié dans Enseignement | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

« C’est pas toi, c’est la fonction… »

Ce vendredi, je rentrais tranquillement chez moi en métro.

J’étais sur le quai, en attendant patiemment la rame suivante quand en arrive une en face sur l’autre quai. Des jeunes me font des signes. Ou plus exactement, des doigts d’honneur. Je lis sur leurs lèvres « Je vais b…r ta mère ! », « Ta mère la p…e ! ». Difficile de rester indifférent.
C’est en réfléchissant que je me dis que ce sont sans doute d’anciens élèves. Mais cela n’excuse en rien ce genre de comportement.

Et c’est là que je me souviens des paroles de ma Directrice : « Ce n’est pas toi qui es visé, c’est la fonction. »…
Autrement dit, je ne dois pas le prendre pour moi.

La fonction…
Elle a bon dos, la fonction.
Au final, donc, un enseignant doit actuellement « se laisser » insulter, se laisser manquer de respect. Parce que, dans le fond, ce n’est pas lui qui est visé, c’est la fonction.

Et tout le long du trajet de retour, je me rappelle de ce que j’ai déjà subi en quelques années de carrière. A tout ce manque de respect permanent, à ces attaques injustifiées contre moi ( enfin, pas à moi, à ma fonction ).
Je pense également à tout ce que des collègues doivent subir. Sans broncher. En restant calme.
Au fait que si nous sortons de chez nous, nous risquons de rencontrer ce genre de futurs adultes ( certains les sont déjà… ) qui, parce qu’on a fait partie d’un conseil de classe qui… nous en veut. Enfin, pas à nous. A notre fonction.

 

Un enseignant, actuellement, doit-il donc continuellement subir ces « à-côtés » de la fonction ? A-t-il encore le droit de sortir sans entendre des insultes, voir des gestes obscènes, … et ne rien dire ?

Bah, avec quoi je viens, moi ?
Parce que de toutes façons, ce n’est pas moi. C’est la fonction.

Publié dans Enseignement, Humeurs | Laisser un commentaire